Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2016

La bonne clef...

clé.JPG

La bonne clef,  je viens seulement de la trouver après tout ce temps ! Pourquoi aujourd'hui et pourquoi de cette manière ? Je me le demande bien... Peut-être qu'il était temps et peut-être que c'est le bon moment ?

Je ne peux faire les choses à ta place et surtout, je ne le veux pas mais c'est juste que je suis heureuse de savoir que ce blog va vivre encore et que tous tes amis pourront toujours te lire et moi aussi. Il ne disparaîtra pas et tu vas vivre encore à travers lui.

De temps en temps, je viendrai ici pour qu'il puisse continuer d'exister. J'essaierai de ne pas trop mal écrire, je me rappellerai... Que c'est toi qui l'a créé et qu'il ne m'appartient pas. C'est ton blog et non le mien. Moi, j'y écrirai juste un peu pour qu'il survive, comme tu vis dans mon coeur et dans chaque parcelle de mon être même si je vis une autre vie...

10/01/2013

IL EST DES CHOSES...

air-france-plage.jpg

 

Il est des choses, des petites choses, que nous devrions tous savoir. Il nous faudrait toujours les avoir à l'esprit, ne jamais les oublier, les répéter à autrui, et vivre en conséquence...

  • 95% de la population mondiale n'a jamais pris l'avion. On continue à faire des aéroports ?

  • Nous sommes plus de 7 milliards d'êtres humains. Dans ce lot, il y a 1226 milliardaires. Devinez donc... Qui travaille pour qui ?

  • Nous interdisons aux Africains le droit d'exporter des produits finis. Ou alors taxés à 84 %. Comment voulez-vous qu'ils s'en sortent ?

  • Chaque année nous jetons à la poubelle pas loin de deux milliards de tonnes de nourriture. Pendant ce temps-là, plus de 800000 personnes meurent de faim. La faute à qui ? Lieux de stockage inappropriés, dates limites de consommation trop strictes, et bien sûr, le comportement pitoyable de nous autres, les sacro-saints consommateurs.

 

Fabrice. Le 10/01/2013

28/11/2012

Autobiographie 2

Vive la vie

 

Et puis on m'a soulevé. Enveloppé dans une toile de plastique. Sanglé. Du métal, des poulies. On m'a soulevé. Les homo-sapiens se tiennent debout mais il faut d'abord être assis, pour pouvoir se lever. Alors on m'a soulevé. Mal, mal, mal. Vertiges. Nausées. Un tas de viande suspendu à un croc de boucher. Crier m'est interdit. Mal, mal, mal. Un bœuf à l'abattoir. Et je vois, en bas, une marée de sourires imbéciles.

 

Fabrice. Le 28/11/2012

 

11/07/2012

AUTOBIOGRAPHIE 1

 

vive la vie

 

Étrange la vie, n'est-ce pas ?

 

Vous êtes un paquet de viande, immobile. Vous êtes inconscient, des perfusions un peu partout, vous êtes intubé. Entre la vie et la mort. Plus proche de la mort que de la vie d'ailleurs.

Vous ne vous rendez plus compte de rien. Alors ça déboule, ça arrive presque par wagons spéciaux, on vous visite à qui mieux mieux. On vient voir le vieux, l'ancêtre, le papa, le frangin, avant qu'on ne le mette dans une boîte. On se recueille presque déjà, la tristesse au fond de la gorge, la larme au coin de l'œil. On arrive de loin, quand même pas du sud de l'Italie, c'est pas la Mama non plus !

Vous revoyez même ceux qui ne donnaient plus signe de vie. On téléphone régulièrement pour avoir les dernières infos. Le trépas attire toujours la foule.

Et puis c'est le miracle ! Vous vous réveillez. En vrac, démoli de partout. Mais vous émergez enfin. Alors on respire dans les chaumières, tout va mieux, tout va bien. Pas d'enterrement cette année, ouf.

Oui, vous revenez à la vie, mais c'est pas simple, c'est long et difficile. On continue à vous visiter malgré tout. On vous regarde avec pitié, votre cul vissé dans un fauteuil roulant. Et ensuite on vous admire quand vous laissez tomber la chariote, quand vous vous agrippez, les dents et les doigts serrés, à votre déambulateur à roulettes.

Et les mois passent. Vous ne prenez même plus de canne. Vous êtes guéri, à ce qu'il paraît. Le monde entier est rassuré. Terminées les visites, finis les coups de téléphone, plus personne ne frappe à la porte.

Personne ne voit, personne ne sait, mais vous, vous êtes plutôt bien informé. Vous savez que vous ne serez plus jamais le même, que vous ne récupérerez jamais ce que vous avez perdu. Et vous avez accepté l'idée que vous allez continuer à souffrir, à chaque instant, sans un moment de pause, jour et nuit. Vous venez de vivre votre première mort. Et vous espérez bien que la deuxième va patienter un peu.

La consolation, c'est que quand elle arrivera, cette deuxième fois, au moins, vous aurez de la visite.

 

 

Fabrice. Le 08/07/2012

14:49 Publié dans Etats d'âmes | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : vive la vie

15/04/2011

Alertez les bébés

VIVE LA VIE

 

Après avoir savouré, avec un plaisir et une délectation insoutenable, une gentille fibroscopie, je me pose la question... Pourquoi donc avoir fumé la première ? Et la deuxième ? Et puis le paquet et tous ceux qui ont suivi ?

Allez savoir... Nous devons avoir le cerveau bien étroit pour nous croire immortels. Mourir de ça ou d'autre chose, me direz-vous... Détrompez-vous, cette phrase culte ne sort que de la bouche de ceux qui sont encore en pleine santé.

Et tout est pareil... Ceux qui ne fument pas diront que j'ai raison, mais parmi eux, j'en suis certain, il y en a qui font l'apologie du nucléaire, des OGM... Nous contaminons nos corps comme nous organisons la destruction de notre monde. Et cela dans la plus totale insouciance.

Mais je sais fort bien que ce que je dis là restera lettre morte. Certains diront sûrement "Advienne que pourra", sans savoir ce qu'il va advenir. D'autres diront "A bon entendeur salut" alors qu'eux-mêmes n'auront rien écouté...

Alors pour finir, je vais plagier Higelin et dire "Alertez les bébés..."

 

30/06/2010

...

 

fou.jpg

 

 

 

Plus aucun centre de radiothérapie dans la Creuse.

 

Merci Madame Bachelot.

 

Raymond Domenech à l'Assemblée Nationale.

 

Bravo, Messieurs qu'on nomme "grands" !

 

Fabrice. Le 30/06/2010

08:57 Publié dans Etats d'âmes | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : vive la vie

20/06/2010

La fête des pères...

 

2001-l-odyssee-de-l-espace-26669.jpg

 

 

 

C'est la fête des pères aujourd'hui...


Et je ris, je ris jaune. Où ils sont mes bébés ? Perdus dans les méandres de la consommation, de la gestation, de la fête à outrance et de l'oubli de soi.

 

La première, l'aînée, s'en sort bien, les deux autres, c'est une catastrophe !

 

Et je ne peux rien faire !

 

Et j'ai mal !

 

Fabrice. Le 20/06/2010

19/06/2010

...

 

help-me.jpg

 

 

20:44 Publié dans Etats d'âmes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : vive la vie

07/04/2010

J'veux pas !

 

sois jeune.jpg

 

J'veux pas, j'veux pas

J'veux pas que le soleil se couche

Travail famille patrie

J'veux pas !

 

J'veux des matins

Avec la vie qui déboulonne

Avec la vie qui éclabousse

J'veux des matins !

 

J'veux qu'on m'foute la paix

J'ai la faim au creux du ventre

J'ai le désir au bord des lèvres

J'ai la rage de gréves en révolutions

J'veux qu'on m'foute la paix.

 

Rien qu'une petite vie

Pleine et bien remplie

Avec Elle comme horizon

Avec Elle comme seul pays

Avec Elle pour seul avenir !

 

Allez vous faire voir ailleurs

Avec vos Ipod et vos Wi

Avec vos fringues et vos Mac Do

Avec vos burkas et vos crucifix

Allez voir ailleurs !

 

J'veux pas, j'veux pas

J'veux pas que le soleil se couche

Vivre encore, vivre encore

Une éternité d'amour

Un fleuve d'éternité...

 

Vous pouvez dire ce que vous voulez

Je m'en moque !

Ma peau est à moi

Mes idées sont miennes

Et mes fleurs sont sacrées

A contre-courant je suis

A contre-courant je vis.

 

Je ne veux que des matins

Le soleil qui se lève

Les poings vierges de glaive

Et l'amour qui s'installe

Pour faire la nique à la Camarde !

 

Fabrice. Le 7/04/2010

 

22:16 Publié dans Etats d'âmes | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : vive la vie

28/02/2010

Le Frisson...

 

Horizon.jpg

Le frisson de l'aube

Les larmes de la rosée

La gifle salée de la vague...

 

Le printemps qui s'attarde

La fièvre des labours

La morsure glacée de l'hiver...

 

L'alcool qu'on porte à ses lèvres

Les relents des tristes épousailles

Le baiser brûlant d'un soleil d'été...

 

Le couloir du crépuscule

La danse enflammée des cierges

L'étreinte d'un croissant de lune...

 

Des vies par paquets

Des vies par brassées...

 

La course des nuages

Le vent fou qui vient du large

La chanson triste de la pluie...

 

Les vertes collines de chez toi

Les cheminées d'usine de chez lui

La caresse fugitive d'une main...

 

La sarabande des lucioles

Les éclairs plombés des réacteurs

La plainte des ventres déchirés...

 

Toutes ces vies

Toutes ces vies...

 

Le vagissement du nouveau-né

Le râle du moribond

L'attente précieuse des menhirs

 

Le jour d'avant le jour d'après

Le souffle des horizons masqués

La hargne des avenirs volés...

 

La lame nue entre les côtes

Les vertiges d'une peau sucrée

Le parfum que l'on n'attendait plus...

 

Toutes ces vies à vivre

Toutes ces vies tronquées

Toutes ces vies hachées

Toutes ces vies brisées

Toutes ces vies à vivre

Toutes ces vies

Que l'on ne vivra jamais...

 

Fabrice. Le 25/02/2010

 

19:45 Publié dans Etats d'âmes | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : vive la vie